Le fonctionnement de base (OAI-PMH)

De Wiki_AO.

Libre accès à l'information scientifique / Annaïg Mahé

Index

Sommaire

Qu’est ce que le protocole de collecte des métadonnées (OAI-PMH) ?

L'Open Archives Initiative (OAI) a défini un protocole de collecte de métadonnées (Protocol for Metadata Harvesting, PMH), généralement désigné par l'acronyme OAI-PMH. Il comprend :

  • un modèle commun pour le format des métadonnées : norme de base obligatoire constituée par la norme Dublin Core non qualifiée.
  • un protocole d'échange entre les fournisseurs de données et les fournisseurs de services basé sur les standards HTTP (pour les requêtes) et XML (pour les réponses)
Les documents en texte intégral eux-mêmes peuvent être stockés sous différents formats et en différents lieux,mais s'ils utilisent les mêmes balises pour les métadonnées, ils deviennent "interopérables". Leurs métadonnées peuvent être récoltés (harvested) et tous les documents peuvent être conjointement parcourus et localisés, comme s'ils appartenaient à une collection universelle, accessible à tous. (d'après la Foire Aux Questions de EPrints, version française)

Convention de Santa Fe (1999) :

  • Propose un protocole de collecte des métadonnées : Open Archives Initiative Protocol Metadata Harvesting (OAI-PMH)
  • Un niveau descriptif de base : utilisation des métadonnées Dublin Core (non qualifié) basé sur les standards HTPP (requêtes) et XML (réponses)

OAI-PMH : deux types de participants: data providers et service providers

Rôle des fournisseurs de données (data providers) et des fournisseurs de service (service providers)

  • Les fournisseurs de données (data providers) sont responsables des réservoirs d'information (archives ouvertes, dépôts) qui centralisent les données et peuvent éventuellement donner accès au texte intégral. Ils ont adopté le protocole de collecte de métadonnées des archives ouvertes (Open Archive Initiative Metadata Harvesting) afin de mettre en valeur les métadonnées du contenu de leurs réservoirs de données. Plus de 300 sont recensés
  • Les fournisseurs de services (service providers) récoltent les métadonnées à partir des interfaces OAI des fournisseurs de données pour collecter et centraliser les métadonnées. Ils offrent des services à valeur ajoutée. Ils peuvent enrichir eux-mêmes les métadonnées ainsi récoltées. On en dénombre environ une vingtaine actuellement.

Les fournisseurs de données (data providers)

  • sont responsables des réservoirs d'information (archives ouvertes, dépôts) qui centralisent les données et peuvent éventuellement donner accès au texte intégral
  • ont adopté le protocole de collecte de métadonnées des archives ouvertes (Open Archive Initiative Metadata Harvesting) afin de mettre en valeur les métadonnées du contenu de leurs réservoirs de données

[1] Exemples de fournisseurs de données]

Les fournisseurs de services (service providers)

  • récoltent les métadonnées à partir des interfaces OAI des fournisseurs de données pour collecter et centraliser les métadonnées
  • offrent des services à valeur ajoutée
  • peuvent enrichir eux-mêmes les métadonnées ainsi récoltées

Exemples de fournisseurs de services

Fonctionnement de base de l'OAI-PMH

Image:OAI-idea.jpg

(source : Open Archives Initiative FAQ)

Illustration du fonctionnement de base (François Nawrocki, Le protocole OAI et ses usages en bibliothèque)

Standard ouvert

  • la mise à disposition du texte intégral n'est pas une obligation
  • possibilité de n'utiliser que des métadonnées
  • possibilité d'usage en groupes fermés ou pour des applications commerciales
  • couche de base sur laquelle on peut implémenter d'autres services (services de recherche par exemple)
  • déplacement du spécifique (eprints) vers le générique (ressources)

Sources et liens




HierarchyPrevious.gif Le fonctionnement | Les métadonnées HierarchyNext.gif

Outils personnels